dimanche 26 avril 2015

Le joyau - tome 1

· · · · · · · · · ·
Auteur : Amy Ewing
Titre VO : The Jewel, book 1
Genre : Dystopie
Édition : Robert Laffont - Collection R
Parution : Septembre 2014
Pages : 464 pages 
Prix : 22,46 CDN$ 

· · · · · · · · · ·

Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d'être formée dans l'optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l'opulence et le luxe, c'est la descendance...
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l'Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l'appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l'étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.
Violet doit accepter ce sinistre quotidien... et tâcher de rester en vie. Mais c'est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au cœur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu'ils redoutaient...
 

Ma note :

Mon avis :

Il me tardait de découvrir ce livre qui avait rejoint ma wish-list dès sa sortie. Pour sa couverture sublime d'une part, qui n'est pas sans rappeler l'univers de La Sélection et parce qu'il s'agit d'une dystopie qui, vous le savez, si vous me suivez depuis un moment, est mon genre de prédilection. Un grand merci à La Collection R Canada pour m'avoir permis de découvrir ce premier tome !

Tout d'abord, je ne peux que vous conseiller de ne pas lire la quatrième de couverture qui en dit bien trop sur le roman. Je l'ai lue aps avoir terminé ma lecture et je suis bien contente de ne pas l'avoir fait avant. Nous nous retrouvons donc ici plongé dans un univers dystopique extrêmement bien mené, criant de réalisme et qui fait réfléchir à bien des égards. Sans trop en dévoiler sur le contexte pour ne pas gâcher la découverte de l'univers, Le Joyau nous entraîne dans un monde centré sur la procréation. Incapables de donner la vie à leur propre descendance, les femmes du Joyau (la royauté) doivent faire appel à des mères porteuse qui auront pour lourde responsabilité de mener à bien cette tâche. Bien sûr, la manière dont le processus fonctionne est à la fois choquant, insultant et révoltant, dystopie oblige...

Les mères porteuse, dont je vous laisse découvrir leur origine et leur rôle précis, sont ainsi achetées comme de vulgaires objets par les femmes de la royauté lors de ventes aux enchères annuelles. Elles sont alors amenées dans la demeure de leurs acquéreurs dans le but donc de donner naissance à la tant convoitée descendance. L'univers mis en place par Amy Ewing est très bien construit et assez développé pour que l'on s'y croit vraiment. Plus on en apprend sur le monde, plus on est effrayé et choqué par la tournure des évènements. L'ensemble est saupoudré de jeux politique, d'alliance de pouvoir, d'hypocrisie et traîtrise en tout genre : bienvenue au Joyau.


"Nous aurons tout. Absolument tout. Sauf la liberté. Etrangement, on oublie toujours de nous mentionner ce détail."

J'ai beaucoup aimé les personnages de ce premier tome. Notre héroïne, Violet, est donc une mère porteuse "prometteuse". Ce que j'ai le plus aimé chez elle, c'est que contrairement à beaucoup d'héroïnes de dystopies, elle n'est pas naïve et crédule. Bien sûr, elle ne connaît pas tous les enjeux de son statut et elle en découvre bien des aspects au même rythme que nous, lecteurs, mais dès les premiers chapitres on la sent combative, rebelle et contre le système qui l'a arrachée à sa famille et ne fait d'elle qu'un numéro, un meuble. Je me suis beaucoup attachée à elle au fil de sa progression dans l'histoire.

L'autre personnage que j'ai adoré est la Duchesse du Lac, l’acquéreuse de Violet lors de la vente aux enchères des mères porteuse. Je ne préfère pas trop en dire sur elle afin de ne rien spoiler mais il s'agit là d'un personnage des plus intéressants.

Le seul bémol qui ne fera pas de ce livre un coup de cœur réside dans la romance. Certainement dû au schéma établi par toutes les autres dystopies que j'ai pu lire, j'étais persuadée que le garçon de la romance serait l'un des personnages rencontrés au début mais cela n'a pas été le cas. Non pas que cela m'a déçue mais j'ai donc un peu été déstabilisée car j'attendais qu'il se passe quelque chose entre lui et Violet jusqu'à ce qu'un nouveau personnage débarque, un peu comme un cheveu sur la soupe, et qu'il devienne alors LE garçon. Si j'ai tout de même été touchée par leur histoire, j'ai trouvé qu'il arrivait un peu tard et que l'auteure n'avait donc pas eu assez de temps pour construire leur histoire convenablement.


"Ils ne me respectent pas, Violet. Ils me possèdent."

En résumé, Le Joyau nous propose un univers dystopique original et bien construit qui vous fera passer par de nombreuses émotions; à la fois crédible et révoltant, il fait réfléchir à bien des égards. L'auteure a su avec brio jouer avec une intrigue des plus captivantes, des personnages attachants et un monde des plus déconcertants. La fin de ce tome est incroyablement rageuse et l'attente du tome 2 va être un véritable calvaire... A lire absolument !



L'univers dystopique, original et crédible
Les personnages de Violet et de la Duchesse du Lac 


La romance arrive un peu tard et est très vite menée


Logo Livraddict

13 commentaires :

  1. Réponses
    1. Je ne peux que te conseiller de te laisser tenter !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Si tu aimes les dystopies, tu peux foncer ^^

      Supprimer
  3. J'aime le quatrième de couverture et ton avis est rassurant.
    A ajouter à ma wish-list

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bon choix ! L'attente du tome 2 va être longue !

      Supprimer
  4. Vu ton avis, ce serait sacrilège de passer à côté de ce roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé je suis contente si je peux donner envie de découvrir ce livre !

      Supprimer
  5. Il a l'air top ! Sa couverture me tentait depuis un moment et ton avis a achevé de me convaincre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien contente, j'aime donner envie de lire des livres ! J'espère que tu aimeras :D

      Supprimer
  6. C'est une dystopie que j'ai vraiment envie de découvrir! En plus la couv est superbe ^^

    RépondreSupprimer
  7. J'ai beaucoup aimé ce premier tome, vivement la suite!

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ♥♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...